Suite à notre visite du mardi 4 octobre de cette année, nous sommes ressorties par un endroit,  bien ciblé pour les  visiteurs, la fameuse boutique. Fille Caro et moi, sommes donc sorties  par LA boutique, où sont vendus des choses plus ou moins heureuses , des agendas, des cartes, des graines de plantes, des tabliers, des crayons, des marque spages, etc ET DES LIVRES !!!

Bien sûre nous avons gagnées tout de suite cet endroit de perdition...LE RAYON LIVRES ! et le porte monnaie s'est allégé...Je suis tombée en arrêt sur quelques bouquins, la récolte a été excellente j'avoue. Je vais vous parler d'un petit policier de poche qui fut très sympa à lire.

Nature morte à Giverny

Nature_morte___giverny

de

img063

Renée Bonneau

Celà se passe en 1908, à Giverny, où vit notre fameux peintre. Ce petit village attire beaucoup, des visiteurs américains, comme chaque été  qui logent à l'hôtel Baudy. Parmi eux quelques peintres qui rêvent de voir travailler  le peintre et l'accompagner qui sait si des fois il veut bien donner quelques cours ... , un couple de vieux comédiens, dont la femme est la cousine de la propriétaire de l'hôtel, un couple dont l'homme qui est militaire de carrière a un caractère très autoritaire (et qui avait défendu Dreyfus),  dont la femme a l'air bien malheureuse, un journaliste du figaro devant faire un article sur la visite de Marcel Proust à Claude Monet.

Tout ce petit monde va bientôt faire preuve de rivalités, de jalousies. Pourtant ils se côtoient régulièrement jouent au tennis,  déclament des textes le soir, lisent dans le jardin de l'hôtel.....partagent les repas et piques niques.....

Va venir se joindre à ce petit monde, une jeune japonaise qui loge dans la maison de Claude Monet avec son père, amateur de tableaux du  peintre. Ophélia la jeune japonaise au caractère bien trempée. Par qui de petits scandales vont arriver par son franc parler !! attisant certaines rancunes ....

Qui l'a tuée et jetée son corps dans le jardin d'eau

DSCN7225

de Claude Monet, où celui ci un certain matin chevalet et peinture en mains découvre avec stupéfaction ce corps flottant sous ses nymphéas???

L'intrigue est sympa, ce petit livre se lit agréablement  sans prise de têtes, nous changes  les idées, et nous replonges dans la douceur (ou presque) de la vie à Giverny dans ce si charmant petit village. Nous côtoyons avec bonheur ce peintre.

 Pour conclure, j'ai bien aimé ce petit livre policier,  cette ambiance  bien rendue, ce charme qui se dégage  d'un siècle passé.

Je ne connaissais pas du tout cette femme écrivain. Elle a été professeur de lettres et a  écrit quelques livres je m'en suis achetée deux autres qui se passent avec Toulouse lautrec et à l'époque du grand moulin rouge. J'en parlerais certainement plus tard quand  je les aurais lus.  Renée Bonneau (les sources citées sont sur mon livre) a travaillé également dans l'audio visuel et a enseigné l'analyse de films. Ses policiers  font régulièrement intervenir  des personnalités célèbres comme Claud e Monet ou Toulouse Lautrec.

Ses policiers sont des policiers historiques. L'ambiance y est bien représentée. De bonnes lectures à venir pour l'entrée dans l'hiver !!!

a-bientot-chat[1]

claudine gif