Lors de notre première visite de cette ville, j'avais vu sur le programme des festivités,  que ce jeudi 24 juillet 2008, le quai en fêtes serait consacré à "passion des métiers d'autrefois". Ni une ni deux, je dis à Domino "on y retourne hein!" no problème. En cherchant quelques documents, je viens de trouver un site avec des photos de Quimper superbes, et où il y a des photos de ce que nous avons vus, alors régalons nous! et découvrons!

http://voyage-webguides.com/fr2/Quimper.html

En parlant de régalons nous! , nous sommes donc retournés pour la seconde fois au restaurant ci-dessous, c'est vrai que voyager à deux, on peut aller un peu plus au resto, que lorsque nous sommes tous les quatre.

http://www.restaurant-les-cariatides.com/

Après le resto nous nous dirigeons vers le quai de l'Odet, où à lieu ce jour la manifestation "passion des métiers d'autrefois". Le quai est bordé d'un côté de nombreuses petites tentes blanches, où des petits commerçants, artistes, boutiques de souvenirs, tiennent pignons sur rue! nous avions déjà jeter un petit coup d'oeil la première fois, mais sans plus, c'est le genre d'étals que l'on voit un peu partout lors de grandes manifestations. ce que j'appelle tjrs "pièges à touristes". Bref nous attendons LA manifestation que je souhaite voir.

quimper12

Tout doucement celà se met en route. Là j'avoue que je suis restée un peu étonnée de ce que j'ai vu. Parce que face à ces tentes très fonctionnelles, très boutiques, et à l'ombre (parce qu'il fait chaud encore ce jour là), nous voyons arriver des gens d'un certain âge, (ce n'est pas celà qui m'étonne on s'en douterait)

quimper6 quimper8

dont une ravissante grand mère costumée, qui file du chanvre, (il me semble). Les emplacements sont en plein soleil!!. Ces personnes, âgées, dévouées, et bénévoles doivent se débrouiller,  seules. Elles sont obligées de se trainer chacune avec un plateau et des pieds métalliques, pas très faciles à porter, plus les objets qu'elles amènent. Nous avons sympathisés  avec une  exposante, (la petite dame debout ci dessous, d'une très grande gentillesse), qui file de la laine. De la laine des moutons de Ouessant. Elle nous explique, qu'à leur époque les moutons étaient en pâturage en dehors des endroits épineux, (ce qui n'est plus le cas maintenant), car celà évitait que leur laine soit pleines d'épines, ce qui gênait terriblement le travail, lorsque les femmes filaient la laine.

quimper7

Par contre elle me confirme  ce que je pensais, la municipalité prête le matériel et aux  personnes  de se débrouiller. Un peu cavalier je trouve. D'autant plus que ceux sont  elles qui vont faire l'animation de la journée! elles ont le moral!

Il y a aussi le vannier avec ce grand panier à ses pieds

quimper11

qui servait pour les huitres. Les ostréiculteurs, mettaient leurs huitres dans ce grand panier, qui était déposé dans la mer.

Il y avait également un petit monsieur et son épouse, qui nous montrait comment on fait des cordes, hélas pas de photos, beaucoup de monde autour de lui.C'est vraiment curieux la fabrication de cordes.

http://metiers.free.fr/ac/c002_b.html

toutes ces personnes présentes, participent à l'animation de la "maison des vieux métiers vivants".

http://www.argol.fr/musee.htm

quimper9

Et là (ci dessus) c'est le lin qui est travaillé, (j'adore le lin en fleurs dans les champs, le lin pour mes points de croix, le lin en fringue mais trop fragile).

Il y avait aussi une dame très sympa qui nous expliquait un piège pour attraper du gibier à plumes, un appât déposé une histoire de corde(venue de chez le cordier) avec une boucle et couic, perdrix ou autre étranglée sur le coup et après direction la cuisine. (pour les âmes sensibles, ne pas oublier, que les bouchers n'exitaient pas comme maintenant, et tout le monde n'avait pas tjrs des sous pour s'acheter un fusil. c'est une mort propre moins terrible que la cuisson de notre homard!! et puis ils vivaient aussi des produits de la nature de tout genre).

Cette manifestation était très instructive, nos ancêtres n'allaient peut être pas à l'école, mais étaient  très débrouillards pour vivre, avec les moyens du bord et même si ils ne pouvaient pas tjrs aller à l'école, leurs outils étaient bien ingénieux. En tout cas toutes ces personnes étaient bien sympas, avaient tous le sourire, et étaient fières de nous montrer celà et bien moi celà m'a émue, voilà, de voir ces petits grands pères grands mères, si dévouées et si fières de leur savoir.

Après le savoir faire des métiers anciens finissons en musique

Je n'ai pas trouvé hélas de vidéo sur le groupe que j'ai photographié, mais leurs musiques superbes. Et puis là pareil je me suis sentie émue de voir tous ces jeunes gens et jeunes filles jouer du biniou, de la bombarde et du tambour. Leurs âges entre 11 ans et 30 ans et plus, tous ensemble si motivés, que des jeunes perpétuent la musique de leurs ancêtres, sans aucun complexe, et bien moi je leur dis bravo, parce que vu leurs âges ils doivent être confrontés à des personnes sarcastiques, et ils s'en foutent. Et bien je les admire.